COMMUNIQUE DE PRESSE 8 DU GHPSO – COVID 19

Le GHPSO est mobilisé depuis le 25 février 2020 pour faire face à l’épidémie du Covid-19.

 

A ce jour, jeudi 7 mai 2020, le GHPSO, au vu de la baisse progressive depuis plusieurs semaines du nombre de patients atteints du Covid-19 et nécessitant une hospitalisation, a entamé une réduction de sa capacité en lits dédiés.

 

Au 25 mars, 93 lits spécifiques étaient ouverts sur les deux sites :

o   62 sur le site de Creil,

o   31 sur le site de Senlis.

Depuis, ce capacitaire a donc été réduit à :

o   12 à 18 lits sur le site de Creil,

o   27 lits sur le site de Senlis.

 

Le service de réanimation du GHPSO, qui a étendu ses capacités d’accueil pour arriver à 28 lits, doit à ce jour les maintenir pour continuer à prendre en charge des patients atteints du Covid-19 mais aussi d’autres patients nécessitant une prise en charge réanimatoire.

 

En parallèle à ce capacitaire, des circuits propres aux patients suspects ou atteints du Covid-19 ont été organisés dans les services de dialyse, de pédiatrie, et de gynécologie-obstétrique pour différencier les flux et permettre la sécurité de tous les patients.

 

De même, afin de pallier la baisse du nombre de plages de consultations disponibles, et cela dès début mars, a été mis en œuvre des solutions de consultations téléphoniques et de téléconsultations. Plus de 700 consultations téléphoniques ont été réalisées depuis le 15 mars, et plus d’une quinzaine de praticiens ont mis en œuvre les téléconsultations. Ces dernières seront pour certaines prolongées après la fin de l’épisode épidémique afin de renforcer les possibilités de prise en charge des patients du GHPSO.

 

Le reflux actuel permet de réorganiser l’établissement pour assurer l’accueil en hospitalisation et en consultation des patients afin d’éviter la perte de chance liée à l’interruption des soins. Les services d’hospitalisation de médecine et de chirurgie qui ont fermé ces dernières semaines pour prendre en charge des patients Covid réouvrent peu à peu. Le 24 avril c’était le cas pour le service de soins post-urgences. Le 27 avril la pneumologie et la cardiologie ont retrouvé tout ou partie de leur capacitaire. Dès le  11 mai ce sera le cas pour la chirurgie digestive et urologique. Un travail est actuellement mené sur le pôle de gérontologie.

Toutefois les hôpitaux de jour de médecine et de chirurgie ambulatoire vont quant à eux rester partiellement fermés. Les patients le nécessitant seront accueillis sous des modalités sécurisées qui leurs seront communiqués par les référents des différents services.

 

A l’heure actuelle, l’Etablissement a entamé un retour à des activités plus générales et augmente ses possibilités de prise en charge hors patients Covid-19. Toutefois il s’est aussi préparé à pouvoir relancer immédiatement, en cas de seconde vague, un dispositif propre au Covid-19 avec un plan d’action permettant de redéployer en moins d’une journée des unités consacrées à la prise en charge de patients confirmés.

De même, le circuit court des urgences de Creil, mis en place depuis le 10 mars 2020 pour l’accueil des patients qui pourraient être atteints par le Coronavirus et qui a déjà reçu 1252 passages, est maintenu dans ses locaux actuels.

Pour consulter, les patients doivent se présenter directement aux urgences où ils seront enregistrés.

Les locaux de ce circuit court accueilleront par ailleurs, à compter du 11 mai, conformément aux demandes des autorités sanitaires, un bureau de prélèvement pour les patients qui auraient une ordonnance extérieure à l’établissement pour un prélèvement PCR. Ces patients devront également se présenter préalablement aux urgences pour y être enregistrés avant de se présenter pour le prélèvement.

 

Le GHPSO a également fait face ces dernières semaines à une situation épidémique au sein de son EHPAD sur le site de Senlis. Plusieurs cas y sont apparus et la situation a pu être contenue par les différentes mesures d’isolement et de dépistages qui ont été mises en place. Si l’épidémie semble être enrayée, 10 décès de résidents sont à déplorer.

L’établissement reste vigilant et applique depuis le début de l’épisode, les mêmes mesures de sécurité à l’EHPAD qu’au sein des services d’hospitalisation, tout en facilitant les transferts vers l’hôpital dès que l’état de santé du patient le nécessite. Certains de ces résidents transférés ont d’ailleurs depuis regagné leur chambre de l’EHPAD.

 

Pour se conformer aux demandes des autorités sanitaires, les visites des familles sont organisées au sein de l’EHPAD, depuis le 4 mai dernier, grâce au concours de la Croix-Rouge française. Elles respectent scrupuleusement les recommandations et permettent de faciliter les contacts entre les résidents et leur famille. Toutefois, le lien n’a jamais été rompu grâce à la mise à disposition de tablettes tactiles permettant des échanges par vidéos entre les résidents et leurs proches.

 

Malgré la tension nationale sur les approvisionnements, le Groupe Hospitalier assure chaque jour à l’ensemble de ses professionnels les équipements de protection individuelle sécurisés nécessaires. Si ces dispositifs – masques, sur-blouses, tabliers ou charlottes – sont obtenus à flux réguliers, l’hôpital travaille aujourd’hui à de nouvelles méthodes d’approvisionnement permettant d’évoluer de l’usage unique vers le textile, dès que l’équipement lui-même, les mesures d’hygiène et les conditions de conservation le permettront. Le GHPSO tient d’ailleurs à remercier chaleureusement les collectifs lui ayant offert des sur-blouses qui vont être mises à disposition des professionnels.

 

L’ensemble des professionnels assure encore plus de deux mois après le début de la crise, avec ténacité et motivation, la prise en charge des patients. A ceux-ci s’ajoutent l’implication des bénévoles et de la réserve sanitaire.

Tous doivent être remerciés pour leur investissement sans limite au profit de la meilleure prise en charge pour nos patients et résidents.

 

Le GHPSO  souhaite par ailleurs de nouveau saluer les centaines de donations petites ou grandes, et tous les messages déposés au gré des semaines sur Solidarite@ghpso.fr. Ces différents gestes ont soutenu vigoureusement le moral des professionnels de l’établissement ou accordé parfois une pause salutaire ou un petit moment de plaisir.

 

L’établissement reste fermé aux visites des patients hospitalisés sauf exceptions pour les soins palliatifs, la pédiatrie et la maternité. Comme toujours la présence du conjoint aux accouchements est autorisée.

 

Toutefois, et c’est important, l’hôpital continue d’assurer ses missions de soins et d’accueillir les patients, en consultation, pour les urgences ou en hospitalisation.

A compter du 11 mai 2020, il sera demandé aux patients, visiteurs, ambulanciers, prestataires extérieurs ou représentants médicaux qui se présenteraient au GHPSO  de :

– Venir munis de leur propre masque,

– Respecter les mesures de distanciation sociales, notamment dans les salles d’attente qui ont été aménagées à cet effet et dans les ascenseurs,

– Utiliser des mouchoirs à usage unique,

– Privilégier le lavage des mains au savon ou au gel hydro-alcoolique mis à disposition dans les circulations, plutôt que tout port de gants à usage unique.

 

Le plan blanc reste activé jusqu’à nouvel ordre pour l’ensemble de l’établissement, il sera levé à la demande des autorités sanitaires.