Institut de Formation d’Aides Soignants IFAS

Définition du métier d’aide-soignant

L’aide-soignant exerce son activité sous la responsabilité de l’infirmier, dans le cadre du rôle propre dévolu à celui-ci, conformément aux articles R. 4311-3 à R. 4311-5 du code de la santé publique.

Dans ce cadre, l’aide-soignant réalise des soins liés aux fonctions d’entretien et de continuité de la vie visant à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution de l’autonomie de la personne ou d’un groupe de personnes. Son rôle s’inscrit dans une approche globale de la personne soignée et prend en compte la dimension relationnelle des soins. L’aide-soignant accompagne cette personne dans les activités de sa vie quotidienne, il contribue à son bien-être et à lui faire recouvrer, dans la mesure du possible, son autonomie.

Travaillant le plus souvent dans une équipe pluriprofessionnelle, en milieu hospitalier ou extrahospitalier, l’aide-soignant participe, dans la mesure de ses compétences et dans le cadre de sa formation, aux soins infirmiers préventifs, curatifs ou palliatifs. Ces soins ont pour objet de promouvoir, protéger, maintenir et restaurer la santé de la personne, dans le respect de ses droits et de sa dignité.

  • Télécharger

  • Où nous trouver

    Adresse postale 

    34 Rue Aristide BRIAND

    60100 CREIL

    Tél : 03 44 64 53 81

    Fax : 03 44 64 53 80

    Adresse Mail

    equipe.pedago.ifas@gmail.com

  • Qui sommes nous ?

    Notre institut accueille des apprenants qui se destinent à la filière aide – soignante en formation complète ou partielle.

    Le projet pédagogique a pour finalité l’affirmation du positionnement professionnel de chacun des apprenants résultant d’une réflexion personnelle et professionnelle. Il concourt au développement de l’identité professionnelle et à l’épanouissement personnel de l’apprenant.

    La formation a pour but de faire acquérir à l’apprenant toutes les compétences attendues pour l’exercice professionnel et conformément au référentiel de formation.

    L’approche par compétences constitue la principale orientation de la formation des apprenants à l’institut de formation des aides-soignants.

    Les activités pédagogiques visent l’acquisition des compétences dans un processus de réflexion qui favorise le questionnement de l’apprenant sur ses capacités à

    • Ecouter
    • Observer
    • Accueillir
    • Comprendre
    • Interroger sa pratique
    • Chercher du sens
    • Transmettre
    • Fédérer des savoirs en situation de travail

    Les compétences sont abordées au travers de ces différentes sphères :

    • Cognitive : tenir compte de ses représentations des situations professionnelles
    • Affective : s’impliquer dans un travail sur la connaissance de soi, son implication et son positionnement
    • Sociale : S’inscrire dans son environnement
    • Culturelle : mobiliser des valeurs personnelles et professionnelles
    • Pratique : acquérir une pratique professionnelle intégrant toutes les dimensions de la compétence visée.

    L’architecture de la formation est modulaire et facilite l’intégration des apprenants en cursus partiel. Elle accueille des apprenants aux multiples profils comme le prévoit le décret du 22 octobre 2005.

    La valeur souveraine qui sous-tend le projet pédagogique est intimement liée au respect de l’Être Humain dans ses dimensions physiques, psycho-affective, sociale et spirituelle.

    • L’équité
    • Le partage
    • L’engagement
    • Le réalisme
    • La responsabilité
  • Admissibilité

    Epreuve écrite d’admissibilité

    Arrêté du 22 octobre 2005 relatif à la formation conduisant au diplôme d’Etat d’aide-soignant.

    NOR: SANP0523995A

    Article 7 – Modifié par Arrêté du 28 septembre 2011 – art. 1

    Aucune condition de diplôme n’est requise pour se présenter à l’épreuve écrite d’admissibilité. Cette épreuve anonyme, d’une durée de deux heures, est notée sur 20 points. Elle est évaluée par des infirmiers, formateurs permanents dans un institut de formation d’aides-soignants ou par des personnes qualifiées.

    Elle se décompose en deux parties :

    a) A partir d’un texte de culture générale d’une page maximum et portant sur un sujet d’actualité d’ordre sanitaire et social, le candidat doit :

    • dégager les idées principales du texte ;
    • commenter les aspects essentiels du sujet traité sur la base de deux questions au maximum.

    Cette partie est notée sur 12 points et a pour objet d’évaluer les capacités de compréhension et d’expression écrite du candidat.

    b) Une série de dix questions à réponse courte :

    • cinq questions portant sur des notions élémentaires de biologie humaine ;
    • trois questions portant sur les quatre opérations numériques de base ;
    • deux questions d’exercices mathématiques de conversion.

    Cette partie a pour objet de tester les connaissances du candidat dans le domaine de la biologie humaine ainsi que ses aptitudes numériques. Elle est notée sur 8 points.

     Article 8 – Modifié par Arrêté du 28 septembre 2011 – art. 1

    Les membres du jury d’admissibilité sont nommés par le directeur de l’institut de formation. Le jury d’admissibilité est composé d’au moins 10 % de l’ensemble des correcteurs. Il est présidé :

    • En cas d’absence de regroupement entre instituts, par le directeur de l’institut de formation ;
    • En cas de regroupement de tout ou partie des instituts d’un même département, par un directeur d’institut de formation désigné par le directeur général de l’agence régionale de santé ;
    • En cas de regroupement d’instituts de départements différents, par le directeur d’institut de formation désigné par le directeur général de l’agence régionale de santé de la région dont la capacité d’accueil de l’ensemble des instituts concernés par le regroupement est la plus importante ou son représentant ;
    • En cas de regroupement de tous les instituts d’une même région, par le directeur d’institut désigné par le directeur général de l’agence régionale de santé.

    En cas de regroupement des instituts de formation en vue de l’organisation des épreuves, le jury comprend au moins un représentant de chacun des instituts pour lesquels des épreuves sont organisées.

    Les candidats ayant obtenu une note supérieure ou égale à 10 sur 20 sont déclarés admissibles.

  • Admission

    Arrêté du 22 octobre 2005 relatif à la formation conduisant au diplôme d’Etat d’aide-soignant.

    NOR: SANP0523995A
    Article 9 – Modifié par Arrêté du 28 septembre 2011 – art. 1

    L’épreuve orale d’admission, notée sur 20 points, est évaluée par :

    • un directeur d’institut de formation d’aides-soignants ou d’un institut de formation en soins infirmiers ou un infirmier, formateur permanent dans un institut de formation d’aides-soignants ou dans un institut de formation en soins infirmiers ;
    • un infirmier exerçant des fonctions d’encadrement ou un infirmier ayant une expérience minimum de trois ans en exercice dans un service ou une structure accueillant des élèves aides-soignants en stage ;

    Elle se divise en deux parties et consiste en un entretien de vingt minutes maximum avec deux membres du jury, précédé de dix minutes de préparation :

    • Présentation d’un exposé à partir d’un thème relevant du domaine sanitaire et social et réponse à des questions. Cette partie, notée sur 5 points, vise à tester les capacités d’argumentation et d’expression orale du candidat ainsi que ses aptitudes à suivre la formation ;
    • Discussion avec le jury sur la connaissance et l’intérêt du candidat pour la profession d’aide-soignant. Cette partie, notée sur 5 points, est destinée à évaluer la motivation du candidat.

    Une note inférieure à 10 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.

    Article 10 – Modifié par Arrêté du 28 septembre 2011 – art. 1

    Les membres du jury d’admission sont nommés par le directeur de l’institut de formation. Le jury de l’épreuve d’admission est composé d’au moins 10 % de l’ensemble des évaluateurs. Il est présidé :

     

    • En cas d’absence de regroupement entre instituts, par le directeur de l’institut de formation ;
    • En cas de regroupement de tout ou partie des instituts d’un même département, par un directeur d’institut de formation désigné par le directeur général de l’agence régionale de santé ;
    • En cas de regroupement d’instituts de départements différents, par le directeur d’institut de formation désigné par le directeur général de l’agence régionale de santé de la région dont la capacité d’accueil de l’ensemble des instituts concernés par le regroupement est la plus importante ou son représentant ;
    • En cas de regroupement de tous les instituts d’une même région, par le directeur d’institut désigné par le directeur général de l’agence régionale de santé.

     

    En cas de regroupement des instituts de formation en vue de l’organisation des épreuves, le jury comprend au moins un représentant de chacun des instituts pour lesquels des épreuves sont organisées.

    Article 10 bis – Modifié par Décret n°2007-1301 du 31 août 2007 – art. 4 JORF 2 septembre 2007

    A l’issue de l’épreuve orale d’admission et au vu de la note obtenue à cette épreuve, le jury établit la liste de classement. Cette liste comprend une liste principale et une liste complémentaire.

    En cas d’égalité de points entre deux ou plusieurs candidats, l’admission est déclarée dans l’ordre de priorité suivant :

     

    • Au(x) candidat(s) ayant bénéficié d’une dispense de l’épreuve écrite d’admissibilité ;
    • Au(x) candidat(s) ayant obtenu la note la plus élevée à l’épreuve d’admissibilité, dans le cas où aucun des candidats à départager n’a été dispensé de cette épreuve ;
    • Au candidat le plus âgé, dans le cas où les conditions définies aux a et b n’ont pu départager les candidats.

     

    Lorsque, dans un institut ou un groupe d’instituts, la liste complémentaire établie à l’issue des épreuves de sélection n’a pas permis de pourvoir l’ensemble des places offertes, le directeur ou les directeurs des instituts concernés peuvent faire appel à des candidats inscrits sur la liste complémentaire d’autres instituts, restés sans affectation à l’issue de la procédure d’admission dans ceux-ci. Ces candidats sont admis dans les instituts dans la limite des places disponibles. Parmi les candidatures reçues par un institut, la priorité est accordée à celles émanant de candidats ayant satisfait aux épreuves de sélection dans le département ou la région, en fonction du choix opéré pour l’organisation du concours.

    Article 11 – Modifié par Arrêté du 15 mars 2010 – art. 1

    Les résultats des épreuves de sélection sont affichés au siège de chaque institut de formation concerné, dans un lieu accessible à toute heure à la consultation. Tous les candidats sont personnellement informés par écrit de leurs résultats. Si dans les dix jours suivant l’affichage, un candidat classé sur la liste principale ou sur la liste complémentaire n’a pas confirmé par écrit son souhait d’entrer en formation, il est présumé avoir renoncé à son admission ou à son classement sur la liste complémentaire et sa place est proposée au candidat inscrit en rang utile sur cette dernière liste.

    En cas d’organisation départementale ou régionale, les candidats choisissent leur institut d’affectation en fonction de leur rang de classement et des vœux qu’ils ont exprimés, soit lors de leur inscription aux épreuves, soit à l’issue des résultats.
    La liste des affectations est transmise par le directeur de chaque institut au directeur général de l’agence régionale de santé, au plus tard un mois après la date de la rentrée.

    Article 12 – Modifié par Arrêté du 28 septembre 2011 – art. 1

    Les résultats des épreuves de sélection ne sont valables que pour la rentrée au titre de laquelle elles ont été organisées. Cependant, un report d’admission d’un an, renouvelable une seule fois, est accordé de droit par le directeur de l’institut, en cas de congé de maternité, de rejet d’une demande de mise en disponibilité ou pour garde de son enfant ou d’un de ses enfants, âgé de moins de quatre ans. Un report d’admission d’un an, renouvelable deux fois, est accordé de droit par le directeur de l’institut, en cas de rejet du bénéfice de la promotion professionnelle ou sociale ou de rejet d’une demande de congé individuel de formation ou de congé de formation professionnelle.

    En outre, en cas de maladie, d’accident, ou si le candidat apporte la preuve de tout autre événement grave lui interdisant d’entreprendre ses études au titre de l’année en cours, un report peut être accordé par le directeur de l’institut.

    Toute personne ayant bénéficié d’un report d’admission doit confirmer son intention de reprendre sa scolarité à la rentrée suivante, au plus tard trois mois avant la date de cette rentrée.

    Le report est valable pour l’institut dans laquelle le candidat avait été précédemment admis.

    L’application des dispositions du présent article ne peut donner lieu à un report de scolarité d’une durée supérieure à trois ans.

    Article 12 bis – Créé par Arrêté du 15 mars 2010 – art. 1

    Dans chaque institut de formation, les candidats aux épreuves d’admission présentant un handicap peuvent déposer une demande d’aménagement des épreuves. Ils adressent leur demande à l’un des médecins désignés par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées et en informent les instituts de formation.

    Le directeur de l’institut met en œuvre les mesures d’aménagement préconisées.

    Article 13 – Modifié par Décret n°2007-1301 du 31 août 2007 – art. 4 JORF 2 septembre 2007

    L’admission définitive dans un institut de formation d’aides-soignants est subordonnée :

     

    • A la production, au plus tard le premier jour de la rentrée, d’un certificat médical par un médecin agréé attestant que le candidat ne présente pas de contre-indication physique et psychologique à l’exercice de la profession;
    • A la production, au plus tard le jour de la première entrée en stage, d’un certificat médical de vaccinations conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions d’immunisation des professionnels de santé en France.

     

  • Modalité d’inscription

    Choisir son cursus

    Tous les candidats peuvent prétendre à suivre une formation en cursus  complet, y compris les personnes titulaires d’un DEAVS ou MCAD, DEAP, DE d’Ambulancier, DEAMP, Titre professionnel d’assistant(e)de vie aux familles, bac pro ASSP, bac pro SAPAT , à condition de renoncer aux compétences acquises du fait de leur diplôme.

    Conditions d’inscriptions au concours

    • Avoir au moins  17 ans à la date d’entrée en formation
    • S’acquitter du droit d’inscription de cinquante-cinq euros à l’ordre du Trésor Public

    Conditions requises pour l’épreuve d’admission (épreuve orale) des candidats en cursus complet :

    • Soit avoir été déclaré admissible au jury d’admissibilité à l’issue de l’épreuve écrite
      Votre inscription à l’admissibilité ne peut se faire que dans un seul IFAS soit Creil, soit Beauvais, soit Clermont.
    • Soit être titulaire d’un baccalauréat, d’un titre ou diplôme homologué au minimum au niveau IV, délivré dans le système de formation français
    • Soit être titulaire d’un diplôme niveau V dans le domaine sanitaire et social
    • Soit être titulaire d’un titre ou d’un diplôme étranger leur permettant d’accéder directement à des études universitaires dans les pays où il a été obtenu
    • Soit d’avoir suivi une première année d’étude conduisant au diplôme d’état d’infirmier et n’ayant pas été admis en deuxième année

    Conditions requises pour l’entretien d’admission des candidats en cursus partiel :

    • Avoir été déclaré admissible au jury d’admissibilité à l’issue de l’étude du dossier

    Vous pouvez demander un dossier d’inscription dans plusieurs IFAS

    Conditions pour les candidats bénéficiant d’une formation partielle après une VAE – Validation des Acquis de l’Expérience:

    • Ces candidats sont dispensés d’épreuve d’admission, les inscriptions à l’IFAS pour suivre et   compléter la formation partielle d’aide-soignant(e) se font dans les mêmes délais que les autres candidats
  • Organisation des épreuves Rentrée Janvier 2017

    Epreuve écrite d’admissibilité

    INFORMATION POUR L’INSCRIPTION AU CONCOURS – ENTREE DE JANVIER 2017

    LISTE DES DIPLOMES PERMETTANT OU NON LA DISPENSE DE L’EPREUVE D’ADMISSIBILITE

    • Ouverture des inscriptions : 25 Avril 2016 FICHE D’INSCRIPTION cursus complet ou cursus partiel
    • Clôture des inscriptions : 27 Juin 2016
    • (Inscription définitive après présentation du diplôme au plus tard le 15 Juillet 2016 tout titres ou diplômes)
    • Epreuve écrite : Mercredi 7 Septembre 2016 de 9h30 à 11h30
    • Jury d’admissibilité le 26 Septembre 2016
    • Affichage des résultats à l’IFAS et sur le site le 28 Septembre 2016 à 14h00

    Epreuve orale d’admission

  • Référentiel formation